13. juin 2013 · Commentaires fermés sur Une Fleur Vénéneuse · Catégories: Actu

Madame Fleur PELLERIN, dont la France n’a pas encore su apprécier l’utilité pour le succès de notre économie numérique, vient en revanche de se faire connaître ce matin sur le terrain politique.

Face à Jean-Michel APATHIE, elle renoue avec la grande tradition Stalinienne de l’amalgame et des réquisitions publiques.

L’amalgame lui permet de mettre en vrac des sujets d’enquête de nature différents dont aucun n’a abouti et sans doute n’aboutiront jamais. Nicolas SARKOZY n’a pas abusé de la faiblesse de Madame BETTENCOURT et semble-t-il le parquet de Bordeaux, le pense. La Libye n’a pas financé une campagne présidentielle dont les comptes ont été validés par le Conseil Constitutionnel. Dans l’affaire Adidas-Tapie, c’est d’abord une banque publique qui a été condamnée et qui a ainsi placé l’Etat dans une situation de faiblesse. L’arbitrage mettait fin à près de 15 ans de procédures, qui appartiennent au naufrage du Crédit Lyonnais, banque publique.

Quant à Claude Guéant, Haut Fonctionnaire, il a chaussé les bottes de ses prédécesseurs Hauts Fonctionnaires du Gouvernement Socialiste. Mais c’est bien sous le Gouvernement de Jean-Pierre RAFFARIN que ce type d’arrangements dont l’administration d’Etat était friande, fut supprimé.

Quant à la demande explicite par Fleur PELLERIN du départ de Stéphane RICHARD, elle méconnaît la présomption d’innocence d’une part, et d’autre part l’indépendance et l’intérêt de l’entreprise ORANGE.

Faute d’annoncer en un an une seule réforme utile au succès de notre pays qui lui soit propre, ce Gouvernement renoue avec l’ère de Vichinsky. Les plus jeunes ignorent tout des pratiques Stalinienne. Ils découvriront vite ce que les anciens comme moi n’ont pas oublié : Cette tactique perverse : Inventer un Grand Satan pour alléger le fardeau de son échec.

Be Sociable, Share!

Commentaires fermés.