20. mars 2017 · Commentaires fermés sur Macron et la Taxe d’habitation – N°2 · Catégories: Non classé

Comme tant d’autres, le candidat Macron aimerait toucher au but sans se mouiller les cheveux, traverser l’averse sans prendre la pluie, et dans son cas particulier, pratiquer le grand écart des analyses et des solutions sans craindre les élongations qui paralysent les sportifs et qui ruinent leurs efforts.

Il en est ainsi de sa décision, de supprimer la taxe d’habitation pour 80% des contribuables. Sympathique cadeau de 10 milliards d’euros pour des millions de contribuables.

Cette décision improvisée est l’exemple type des grands écarts de Macron :

  • Immédiatement les communes perdraient 10 milliards qui représentent 1/3 de leurs ressources propres. Macron nous dit : « L’Etat compensera », oui, mais avec quelles ressources : TVA, IRPP ou fiscalité de l’énergie pour les particuliers ou IS pour les entreprises ? 10 milliards c’est énorme : le tiers du budget de la Défense, sans doute la totalité du budget de l’enseignement primaire. Macron Magicien des finances publiques.

 

  • En termes de justice, tous les citoyens d’une commune bénéficient des services collectifs communaux. 15 à 20% des ménages sont déjà exonérés de la Taxe d’habitation. A 80% d’exonération, tous demanderont plus à la commune, et les 20% qui continueront de payer ne pourront que se taire ! Ils seront définitivement minoritaires.

 

–    Les communes vont augmenter la taxe foncière, c’est tous les propriétaires qui vont voir leurs impôts s’alourdir. Il y a tout à parier que les bailleurs vont augmenter les loyers, surtout si leur taxe foncière augmente !

  • Mais surtout les communes perdront toute autonomie. Rapidement d’ailleurs cette suppression sera « barémisée » : les communes ne seront pas remboursées sur ce qu’elles prélèveraient au titre de la taxe d’habitation, mais sur une valeur moyenne. Et après, elles ne pourront moduler que sur les 20% assujettis. Ou alors l’Etat sera obligé de rembourser des exonérations d’autant plus lourdes que la baisse de la taxe d’habitation sera facile à coter, seuls 20% des contribuables payeront…

 

De deux choses l’une : soit Macron dispose d’un projet complet et il faut qu’il le présente à l’AMF par exemple, soit c’est une idée en l’air pour séduire des électeurs, et véritablement il prend les électeurs pour des ahuris et d’abord les 450 000 élus locaux qui eux savent gérer un budget en évitant les déficits qu’hélas, l’Etat accumule depuis longtemps et que Macron semble vouloir prolonger par cet exemple.

En conclusion : c’est la mesure typique du candidat qui n’a toujours pas de programme et qui cherche à tout prix à plaire :

  • Démagogique, coûteuse et pas financée ;
  • Ne prenant absolument pas en compte les réalités locales qu’il ne connaît pas,
  • Ne correspondant à aucune stratégie fiscale cohérente,
  • Au fond, bien dans le style des quelques annonces brouillonnes et sans cohérence que Macron veut faire passer pour un programme qui n’existe toujours pas.

Commentaires fermés.